L’assurance vie expatrié et l’assurance animaux

De plus en plus de personnes prennent aujourd’hui conscience de l’utilité d’une assurance pour garantir de couvrir leurs arrières.

Il faut d’abord savoir que le statut de non résident permet de bénéficier encore de certains avantages liés à la souscription de contrats d’assurance vie.

Au niveau ISF, au niveau de la fiscalité appliquée au moment des rachats. Parmi les avantages de souscrire à une telle assurance, on peut citer le fait de ne pas être assujetti aux prélèvements sociaux. De plus, le capital décès est totalement exonéré pour les non résidents.

Cet avantage demeure acquis même après un retour en France. Les contrats d’assurance vie souscrits par des personnes domiciliées hors de France sont exonérés d’ISF (Article 885 L du CGI) aussi longtemps qu’ils résident fiscalement à l’étranger.

Comme l’assurance vie classique, l’assurance vie expatrié peut être utilisée entant que placement en cas de vie. Il convient de ce fait de bien choisir la compagnie pour faire sa souscription. Ici encore, le recours à un spécialiste est vivement conseillé. Il faut prendre contact avec un conseil en gestion de patrimoine indépendant ayant un lien avec une compagnie, une banque, un gestionnaire de fond et disposant des agréments dans les différentes pays de l’UE afin qu’il puisse vous apporter le meilleur conseil et la meilleure préconisation patrimoniale.

En savoir plus sur : pascal-sayer-huissier67.fr/les-constats/cmc-conseils.fr/expatries/expatries-et-non-residents/ et GEFI PET INSURANCE.

L’assurance animaux

Un remboursement est effectué par virement bancaire ou par chèque dans un délai pouvant aller de 5 jours à un mois. Il y a de nombreux avantages à souscrire à ce genre d’assurances, notamment au niveau de la réduction des frais de vétérinaire et de ne pas avoir les dépenses de santé de son chien ou de son chat intégralement à sa charge en cas d’accident et/ou de maladie.

http://www.cmc-conseils.fr/

Le montant maximal de remboursement auquel l’assurance donne droit dépend de la formule choisie et des options prises, il faut de ce fait étudier attentivement le contrat d’assurance et en particulier le paragraphe consacré au « plafond » de remboursement.